TOOKI, Le Totem Crédit Agricole

TOOKI, Un totem pour l’image du Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne

toucan Un totem pour l’image du Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne

 

 

 

 

Un nouveau défi à relever pour Oh ! la Vache Bleue : Réaliser « Tooki » un totem de 3 mètres de haut et 400 kilos. C’est un Toucan qui s’appelle « TOOKI » 
Les photos montrent que tout est possible ou presque avec une structure en fibre de verre à partir d’un fichier 3D.


Depuis quatre ans, Serge Fiedler est installé sur la petite commune de Beaulieu sur Oudon. Retraité après avoir notamment travaillé pendant 25 ans au sein du Groupe de presse « Sud-Ouest », ce passionné de bandes dessinées collectionnait aussi des petites vaches de la Cow-Parade®.

Il a d’abord commercialisé ces petites vaches qui s’inspirent des expositions à travers le monde où des artistes réalisent des œuvres sur des vaches grandeur nature en fibre de verre, puis il a proposé des vaches grandeur nature sur le site « ohlavachebleue.fr » avec la possibilité que le client propose sa propre idée de décoration ( vaches unies, à fleurs, style Mondrian ou multicolores).

Ensuite de nouveaux produits ont été créés : Tête de vache trophée et vache en résine de 42 cm.

D’autres animaux sont également venus garnir le catalogue proposé : un cochon en 2 tailles, un cheval, un âne, un veau, des ovins (bélier, brebis, agneau…) et même des fruits géants.

Il peut également réaliser des sculptures à l’unité comme ce fut le cas avec « Tooki », le toucan mascotte du Crédit Agricole Pyrénées-Gascogne (3m de haut et 400 kg).

Ces produits attirent autant les particuliers (décoration de jardin) que les entreprises (Totem publicitaire) et même des artistes.

Pour la réalisation des produits, Serge Fiedler travaille le plus souvent avec des entreprises locales (peinture en cabine, réalisation et pose d’autocollants, fabrication de caisses de transport pour l’exportation) et il est assez fier d’avoir exporté des vaches décorées en Chine, Russie, Ukraine, Belgique, Suisse, Espagne, Australie et Brésil.

En 2015, il a comme projet de créer un nouveau moule pour une vache de 1m40 pour proposer ce modèle plus petit à un tarif plus accessible que la vache de 2m20.

(Extrait d’un article du Journal Haut Anjou du 26 Septembre 2014)